30 ans ou le vrai âge de la majorité en astrologie. Cela correspond au premier retour de Saturne avec lequel on franchit un cap de maturité,  se sentant beaucoup plus maître de sa vie et en mesure de faire des choix qui nous engagent.

Le cap de la maturité

Souvent, c’est l’âge où l’on devient parent ou chef d’une façon ou d’une autre.

C’est un âge où l’on s’arme à construire sa vie en en devenant le propre bâtisseur, brique après brique, pas après pas, prise de conscience après prise de conscience.

C’est un des grands rendez-vous des cycles de la vie qui nous incite à marcher sans béquilles. Le temps est venu de prendre les bonnes décisions, et il n’est plus besoin de s’interroger indéfiniment sur ce qu’est notre voie, elle est.

Comme par miracle, on sait ce qui est bon pour nous, et ce qui ne l’est pas, on arrive à faire des choix, on sait faire preuve de discernement et prendre les décisions qui s’en suivent.

C’est le résultat d’un processus, de même que l’enfant à quatre pattes se met à marcher quand il est prêt, il y a un moment dans la vie où l’on est prêt pour la vivre en étant son propre parent.

C’est vers 28-30 ans plus exactement. Auparavant, les sous-cycles de Saturne, tous les 7 ans, nous ont déjà permis de franchir des étapes importantes. 7 ans l’âge de raison, 14 ans, l’âge de la puberté, 21 ans, l’âge de la liberté. On observe d’ailleurs chez les personnes les plus concernées par Saturne des récurrences dans les évènements de la vie autour de ces 7 ans, en termes de différence d’âge entre deux personnes, la durée d’une relation ou la durée d’un projet…

 

Le début de la liberté

Personne d’autre que nous-mêmes n’est en mesure de réaliser ce qui nous tient le plus à cœur.

Donc, 30 ans, c’est l’âge où Saturne a fait le tour de lui-même, il a donc travaillé toutes les maisons du zodiaque, tous les domaines d’expériences de notre ciel intérieur et en se retrouvant quelque chose se retourne en nous pour nous permettre de tenir droit.

Et c’est le moment où l’on a complètement compris sa leçon : personne d’autre que nous-mêmes n’est en mesure de réaliser ce qui nous tient le plus à cœur.

D’ici là il est normal, il est sain et il est recommandé d’être dans l’apprentissage de la vie, en acceptant les périodes d’indécision, de doutes et de remises en question. Il est encore trop tôt pour avoir tiré des leçons de la vie qui nous engagent pour la suite. Il n’est pas possible d’avoir intégré complètement le principe de réalité qui oblige à des choix, des concessions et aussi à des renoncements et d’avoir trouvé une sorte de sécurité intérieure qui nous engage par la suite…

… Le début de la liberté !

 

Fin 2017 : le retour à soi

Saturne est aussi fortement ressenti lorsqu’il touche un point sensible du thème, le Soleil, la Lune ou un angle, surtout l’Ascendant. Son transit va la plupart du temps être vécu comme une mise à l’épreuve nécessaire à son évolution, sans connotation négative.

Il peut même être très bénéfique puisqu’il permet de concrétiser ses projets et de réaliser ses objectifs. Mais il évoque toujours une prise de responsabilité qui ne peut pas se réaliser sans efforts et discipline personnelle.

Quand il est sur l’Ascendant, il y a une idée de naissance ou de renaissance. Cela correspond souvent à l’arrivée d’un enfant. D’ailleurs, en devenant parent, on renait aussi à son enfant intérieur en le prenant en charge.

L’actualité de cette fin d’année 2017 est que Saturne s’installe dans le signe du Capricorne à partir du 21 décembre pour une durée de 3 ans. Dans ce signe, Saturne est chez lui, se manifestant particulièrement déterminé et rigoureux, et faisant primer le devoir sur tout le reste et surtout la nécessité du travail sur soi.

Si un luminaire ou une planète de notre thème est concernée ou un angle, une problématique de nature saturnienne se posera nous demandant d’aligner, en fonction de l’aspect, notre façon d’être, de ressentir, de communiquer, d’agir, d’aimer etc… à notre maître intérieur dont Saturne est l’archétype.

Un transit de Saturne sur un point du thème dure environ 9 mois, le temps de la gestation nécessaire au retour vers soi et à la naissance d’un nouvel être, un peu plus grandi.

 

Une séance avec l’astrothérapeute Sophie Keller

Une séance avec Sophie n’a rien à voir avec ce que vous pouvez entrevoir de l’astrologie. Son but est de vous délivrer les clés pour vous permettre de vous reconnecter à l’ensemble de votre potentiel, et de vous redonner le pouvoir d’être pleinement qui vous êtes, dans le timing qui est le vôtre. Vous en ressortirez transformé(e), projeté(e) dans une dimension de votre existence qui fait sens.

Pour réserver votre séance par Skype avec Sophie : sophie@mylittleplanets.com

 

Photo de couverture : www.thehoodwitch.com