sport après une fracture

Un sujet qui me tient à cœur, victime d’une fracture, j’ai dû suspendre le sport pendant plus de 2 mois, en voyant mes muscles fondre comme neige au soleil. Et se remuscler est un travail de longue haleine !

Je vous livre donc mon expérience et quelques conseils pour bien reprendre le sport après une fracture.

Car le sport aide à la guérison, et il nous redonne le smile !

L’immobilisation entraîne une fonte musculaire très rapide. D’où l’importance d’une rééducation globale des articulations et des groupes musculaires qui s’y rattachent.

Il est important de ne reprendre le sport qu’après avoir consolidé votre blessure. Ainsi, reprendre une activité sportive avant que la fracture ne soit totalement guérie entraîne une sursollicitation de vos membres.  Le risque d’une nouvelle blessure plus ou moins grave est élevé. Il faut vraiment se montrer patient.

Avec l’aval de votre médecin et de votre kiné reprenez progressivement une activité douce, avec des exercices adaptés au groupe musculaire lésé.

Par ailleurs il est important de bien vous hydratez et de toujours terminer votre séance par des étirements.

Certains sports sont plus adaptés pour une reprise post convalescence, là encore les professionnelles de santé sauront vous guider pour favoriser la guérison.

Vélo elliptique, marche rapide, pilates, renforcement musculaire (utiliser des accessoires doux tels ballon, elastiband) De nombreuses videos vous guideront quant aux exercices à effectuer.

L’avantage du vélo elliptique est qu’il représente zéro danger pour les articulations ni de risque de blessure. Son mouvement d’ellipse permet de reproduire le mouvement de la course à pied tout en en répartissant le poids de votre corps de manière égale sur les deux jambes.

L’aquagym  quant à elle permet de faire travailler en douceur les articulations, en les assouplissant également. La variété des exercices permet de faire travailler de nombreux groupes musculaires tout en légèreté. Dans l’eau le corps ne pèse que 1/6e de son poids !

Cette «  expérience malheureuse » sera aussi peut être l’occasion de découvrir d’autres sports ou vous obligera à vous tourner vers des activités moins traumatisantes.

Vous aimerez aussi : Quel sport choisir si on a mal aux genoux ?

La marche rapide peut également être une remise en marche douce pré course à pied.

Si vous faites du running, préférez des terrains souples, en commençant par de courtes distances et en augmentant à chaque nouvelle séance la durée.

Par ailleurs, il est possible que vous ressentiez toujours des douleurs et des incertitudes.Ces douleurs résiduelles ne doivent en aucun cas être acceptées tacitement. Vous devez en parler avec votre kiné ou votre médecin.

Il faut surtout pratiquer un sport qui nous plait, nous détende, nous donne envie de donner le meilleur de nous-même, l’important c’est de se faire plaisir !