jouets sexistes

La femme aux fourneaux et l’homme au travail ? On le sait, c’est une image qui fait de plus en plus partie du passé. Les mentalités changent, hommes et femmes se battent ensemble pour l’égalité et de nombreuses mesures sont mises sur pied pour accorder les mêmes chances à tous dans un grand nombre de domaines.

Et pourtant, il y a un domaine qui semble rester irrévocablement bloqué dans le passé : les jouets. Dans les magasins et les catalogues, les marchands de jouets continuent inlassablement à diviser les filles et les garçons. Alors que les premières se voient offrir des jeux liés aux tâches ménagères, aux enfants et à la beauté, le tout dans un monde teinté de rose, les garçons voient leurs options englober l’aventure, la science, la construction et la vie de super-héros.

Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi il est important de mettre un terme au sexisme dans le monde des jouets.

Les jouets sexistes, pourquoi ça pose problème ?

Le problème, c’est que les jouets ne sont pas aussi anodins qu’on pourrait le penser. En effet, en plus de divertir nos enfants, ils aident aussi à construire leur vision du monde qui les entoure. Ils leur serviront ainsi de base pour créer leur façon d’appréhender le monde, les étapes de leur vie et leur relation aux autres.

Or, les jouets sexistes établissent une distinction claire entre les filles et les garçons. Et, même si cette distinction est obsolète, elle risque de continuer à influencer les enfants dans de nombreux aspects de leur vie.

Une influence sur la vie privée …

À force de voir les filles jouer à la dînette, au ménage et à la maman, l’image d’une mère au foyer peut vite faire son chemin dans l’imaginaire des enfants.

De là à voir les filles s’occuper des tâches de la maison et les garçons s’asseoir dans le fauteuil les mains dans les poches, il n’y a qu’un pas… qui est souvent franchi. En effet, à moins que les parents se partagent les tâches et l’expliquent clairement à leurs enfants, ils grandiront probablement avec cette image donnée par leurs jouets.

Et ils pourraient avoir beaucoup de mal à s’adapter à la tendance actuelle, qui va dans le sens contraire.

… Et sur la vie professionnelle

Les jouets ont aussi une grande influence sur le développement des capacités de nos enfants et sur leurs rêves d’avenir.

En effet, grâce à leurs jouets, les garçons apprennent notamment à construire des choses, à faire des expériences de toutes sortes et à innover. De leur côté, les filles se voient limitées à apprendre à prendre soin d’un enfant et à effectuer les tâches ménagères. Dès leur enfance, les jouets ne donnent pas l’opportunité aux filles de se développer entièrement, ou de se trouver une passion pour un domaine que les jouets considèrent encore masculin.

Pire, inconsciemment, ils les orientent aussi vers des métiers différents. En effet, les jouets conditionnent les garçons à s’intéresser à des métiers scientifiques ou d’autorité. Ils veulent devenir médecins, ingénieurs, chercheurs, policiers. Les filles, quant à elles, ont plutôt tendance à se tourner vers des positions d’infirmières, de secrétaires ou encore de femmes de ménage.

Bien sûr, il n’y a rien de mal dans aucun de ces métiers. Le problème, c’est que, en faisant la différence entre les métiers « de fille » et « de garçon », les jouets limitent le monde des possibles de nos enfants. Un choix biaisé qui se reflète encore trop souvent dans la réalité professionnelle actuelle.

Et vous, essayez-vous de limiter l’influence sexiste des jouets auprès de vos enfants ?

 

Article invité de Guillaume Besson des sites justebien.fr et velo-d-appartement.net

Photo de couverture : Kelly Sikkema pour Unsplash