Le timing parfait ne tient qu’à un fil ! Eh oui, dompter le matin pour une maman active relève d’un exercice stratégico-politico-scientifico étudié.

Sur le papier, le réveil sonne à 6h45, on réveille les enfants, le plus grand s’habille tout seul pendant qu’on habille la plus petite et avec la 3e main on prépare le petit déjeuner pour que la fratrie mange gaiement et calmement avant que maman se prépare.

La réalité du rituel peut s’avérer un tantinet différente. Lorsque les yeux ne s’ouvrent qu’à 7h, le pied est à terre à 7h15, on part à l’abordage du réveil plus ou moins douloureux des 2 p’tits loups. Après avoir essayé l’eau tiède sur le visage, le massage, la lumière allumée, je dirai que ce qui marche le mieux est l’appât du gain ! Trouver une phrase à leur dire qui leur annonce un événement de l’exceptionnelle journée qu’ils vont passer !

Pendant que la petite veut absolument enfiler son pantalon toute seule mais sans y arriver, le grand, à moitié endormi, tient absolument à ce que maman l’habille ! D’une main à l’autre, d’une chambre à l’autre, d’un bouton à l’autre on y arrive et on deale fort pour que les chaussettes soient mises en quasi autonomie.

Dans la cuisine on se rend compte qu’on n’a en fait que 2 mains et que les enfants le matin ont faim TOUT DE SUITE. Après avoir tout de même géré les céréales préférées pour l’un, les tartines de l’autre, le lait pas trop chaud de l’un et le biberon pas trop froid pour l’autre, on part s’habiller.

Là commence une véritable course chorégraphiée. Car pendant qu’on enfile son slim, on jette un coup d’œil dans la cuisine. On enfile ses chaussettes, on jette un coup d’œil en cuisine, on met du déo, on jette un coup d’œil en cuisine…

Le final est généralement plus militaire car on se rapproche de la zone rouge du retard. Alors on enchaîne, brossage de dents, cheveux, chaussures, manteaux sur un rythme effréné.

Enfin, après avoir fait crèche et école, on s’applique tant bien que mal sur les finitions dans un métro bondé avec un miroir de poche et un eyeliner. À ce moment-là on peut avoir l’impression que la journée s’est écoulée… mais non, que nenni ! Elle commence !

Un jour mon fils m’a dit en se réveillant : « Mais maman on va pas toujours faire ça ?! »

Ahah ! C’est beau l’innocence des enfants 😉 !

EnregistrerEnregistrer