Le pervers narcissique, le reconnaître et s’en préserver.

« Aiuto!!! » est une expression qu’en Italie on utilise fréquemment pour signifier qu’il y a un danger. Littéralement elle signifie « au secours ».

Quand il est question de pervers narcissique, cette expression prend tout son sens : un danger et un besoin de s’en préserver.

Largement médiatisé, la perversion narcissique est un sujet désormais abordé par une nombreuse littérature et fait assez souvent la page de couverture de magasines au point de nous sembler être une problématique familière et faire partie du langage courant.

Cependant, cette présence médiatique traduit bien une préoccupation sociétale.

Comment alors vraiment le reconnaître au milieu de toutes ces informations est bien la question qui nous occupe, car ce type de personnalité se révèle être particulièrement destructrice sur le plan psychologique envers celles ou ceux qui en deviennent ses victimes.

Nous pouvons citer quelques points simples et facilement repérables qui caractérisent bien ce type de personnalité pathologique.

1- Le pervers narcissique vous fera croire que vous êtes la personne la plus extraordinaire qu’il soit et vous installera pour ainsi dire « au plus haut d’un piédestal » d’ou vous vous sentirez portée au nues.

Vous ressentirez alors cette sensation merveilleuse d’être la personne la plus importante pour quelqu’un. Une personne unique et aimée. Il vous sera impossible d’imaginer autre chose qu’une telle attitude relève d’un amour sincère et profond. Mais si une telle démarche est bien réelle, elle ne visera qu’à vous faire chuter brutalement sans égard. Cela ne se fera qu’une fois qu’il sera assuré d’avoir une parfaite emprise sur vous et pour cela la stratégie est claire : vous isoler.

2- Le pervers narcissique utilise la manipulation comme moyen principal. Il est très doué et véritablement expert dans un tel art.

Il n’aura donc de cesse de vous faire rompre les liens affectifs et amicaux par de multiples prétextes et ce, de façons subtiles, c’est à dire en faisant en sorte que cela soit vous qui en soyez la cause.

Il commencera par vous éloigner de votre entourage, qu’il s’agisse de votre famille ou vos amis. Son art manipulatoire lui permet d’agir efficacement et sans s’exposer directement. Il utilisera la culpabilité et le discrédit des autres sous ses airs d’une personne soucieuse de vous protéger. Le résultat est néanmoins tout à fait observable : vous êtes seule, isolée et il est devenu votre unique repère. Le seul sur qui vous puissiez compter puisqu’aucune autre personne n’est en contact avec vous. Vous êtes alors sous son emprise.

3- Une fois qu’il sera arrivé à vous isoler, et donc à vous savoir sous son emprise, totale et exclusive, il vous déstabilisera constamment. Vous serez alors en questionnement permanent sur votre état mental et pourrez même vous interroger sérieusement sur votre équilibre psychologique : « suis-je en train de devenir folle » ?

Plus encore, vous vous sentirez inadaptée et la culpabilité sera un sentiment qui sera pour vous quotidien et récurent dans des domaines de plus en plus nombreux. Là où vous réussissiez sans effort, vous constaterez que le doute s’installe et que votre confiance en vous disparaît au fils du temps. Quand à votre relation avec votre persécuteur, votre culpabilité aura alors pris le dessus et vous n’aurez de cesse d’avoir le sentiment de ne pas arriver à le satisfaire. Vous vous sentirez diminuée sur le plan psychologique et pourrez même avoir la sensation de devenir de plus en plus petite. Insignifiante diront certaines victimes des pervers narcissiques. Traduisant bien là le ressenti profond engendré par ce travail destructeur : exister mais ne plus avoir de sens.

4- le pervers narcissique est un véritable vampire énergétique. Une fois qu’il aura obtenu de vous une entière dévotion et que vous ne serez réduite qu’à l’ombre de vous même, il n’hésitera pas un instant : il se séparera de vous brutalement, « tel un vieux mouchoir sans intérêt ».

5- Quand il vous quittera, une sensation étrange fera son apparition : vous aurez l’impression de vous déchirer en deux parties. Elle est due au fait qu’en ayant renoncé à toutes les parties affectives qui vous constituaient sur les plans amicales et familiales, et en l’ayant totalement investi lui comme seul repère affectif, son brusque retrait vous donnera le sentiment que l’on vous enlève une partie de votre corps. Il s’agit de tout votre affect totalement investi en une seule et unique personne.

De nombreuses victimes des pervers narcissiques disent la même chose : à ce moment là, le sentiment le plus dominant est que leurs vies est finie. Qu’elles ne valent rien et surtout que jamais une autre personne ne pourra les combler affectivement. Le sentiment profond est d’être « une femme abîmée à jamais ».

Pour la personne qui est victime d’un pervers narcissique, un travail de reconstruction est nécessaire. Ce d’autant qu’il est très souvent un leader, entouré d’amis, respecté, charismatique, aimé par son groupe et sollicité.

Il y a un grand décalage entre la perception que ses amis et ses proches ont de lui et la destruction massive qu’il emploie avec sa victime.

Alors mettons à profit ce joli mot italien. Si vous voulez éviter un pervers narcissique, une seule pensée : aiutoooo !

Pour s’en préserver, le mieux est de s’en tenir éloigner ou de l’éloigner. Lorsque l’on a, part confiance et amour, eu à le subir, consulter vous apportera un soutien profitable et permettra de savoir comment expliquer aux autres et à vous même cette tragique rencontre et retrouver votre équilibre, l’amour de soi et l’amour des autres, sans se perdre.

Viviana Dore

Psychologue, Psychothérapeute

Site web : http://www.psychologue-vivianadore.com/