Pour rencontrer quelqu’un aujourd’hui, nous avons l’embarras du choix ! Bon bien sûr il y a toujours les bonnes vieilles méthodes : l’ami de l’ami de ma cousine, mon collègue au boulot, le voisin de table du dernier mariage auquel j’ai assisté et j’en passe. Mais désormais il y a aussi tout un tas de technologies pour rencontrer l’âme sœur. Ces méthodes s’appellent Adopte un mec, Meetic, Tinder et que sais-je encore.

Ok vous êtes décidée, vous ne voulez plus du célibat. Opération Tinder déclenchée. Témoignage.

Le contexte

Un jour, une semaine ou des mois de célibat. Une copine vous parle de la toute dernière appli rencontres à la mode : Tinder : « Ah bon tu connais pas ? », « Mais tout le monde est là-dessus, c’est trop drôle ! », « Tu devrais essayer ça n’engage à rien sauf à bien se marrer. » Bon, bon. Un soir, des amies, un verre de trop et hop on clique sur télécharger. Et là c’est le drame : ou plutôt la grosse rigolade.

Tout débute par un grand moment de solitude : l’appli tente, en vain, de trouver des célibataires dans votre périmètre de recherche et puis hop les profils s’affichent enfin.

1er profil : un homme rougeaud sur sa bouée canard. Premier fou rire. On balaie du doigt. Oulala que ce geste est libérateur.

Puis c’est l’avalanche de photos « légendes » : le combo tatouage-bronzage et muscles saillants n’en finit pas de défiler ; puis vient le hipster barbu lunettes noires, bonnet et chemise à carreaux ; de-ci de-là des profils surprenants « Tiens mais c’est pas le mec de ma copine lui ? » ou encore le très stupéfiant (boh pas tant que ça en fait) : « Tiens mon ex, l’enfoiré. »

On rit, on fait tourner le portable, chacune y va de son petit commentaire.

It’s a match !

Quand soudain, la photo qu’on attendait : beau mec, jolie description, charmante photo. On regarde ses amies : « J’y vais, j’y vais pas ? » Nous n’allons tout de même pas nous rabaisser à communiquer via cette appli ridicule : non pas nous ! Et puis d’abord c’est ridicule ces rencontres virtuelles, RI-DI-CULES.

Oui mais quand même il est charmant. Regard hésitant vers nos amies. L’une nous prend le portable : et voilà ! Son doigt a glissé vers la droite, cela signifie donc qu’on l’aime bien. A-t-il fait de même avec ma photo ? Suspense… 5 secondes plus tard : « It’s a match ! » Soulagement. Oxygène. On n’est pas ridicule quand même !

Il nous a donc « likée » en retour !

Et voilà que débute la conversation avec un parfait inconnu. Sait-il qu’il vient de rencontrer cinq filles hystériques derrière un portable ? Il ne vaut mieux pas.

On ne sait pas vraiment quoi se raconter au départ. C’est vrai, une conversation virtuelle entre deux inconnus bah c’est pas franchement naturel. Et puis parfois si. Il nous fait rire. Dès le premier échange. Via un écran ? Comment ça ? Bah oui, rire aux éclats parfois.

Olala. Les jours se suivent, les échanges deviennent réguliers. L’attente de ses messages également. Quoi ? Tout ça via Tinder ? Oui madame. On a un peu honte mais oui quand même. Et si on se rencontrait… en vrai ?

La rencontre

Trois semaines après ce premier match, le rendez-vous est donné : café Francœur, 16h.

Bon pas de panique, après tout, s’il ne nous plaît pas on ne reste pas longtemps, on prétexte qu’une amie a besoin de nous et hop on file.

Quatre heures de préparation plus tard, nous sommes fin prête. Et s’il ne nous trouvait pas aussi belle que sur la photo ? Et s‘il était très petit ? Ou qu’il avait un tic de langage insupportable ? Et s’il ne nous faisait plus rire en vrai ?

Bon on se lance, on y va sur les encouragements des copines ! Et puis ça ne doit pas être si terrible, soyons ouverte aux nouvelles expériences !

On aperçoit la terrasse. On cherche le crâne rasé et le visage fin sur lequel on a craqué. Rapide scan. Il est là. Pas mal du tout. Fidèle à la photo. On s’approche. Il nous voit. Grand sourire.

Belle rencontre.

Nous avons toute une amie qui a rencontré son mec sur Tinder ou qui connaît un couple génial qui s’est rencontré via cette appli.

Parfois cela débouche sur une vraie belle histoire. On ne connaît pas les pourcentages mais il est vrai que la plupart des échanges sont « intéressés » et non « intéressants ».

Quoi qu’il en soit, le bilan est que nous avons désormais une multitude de possibilités de rencontrer quelqu’un. Celle-ci, si elle ne promet pas l’amour, promet très certainement des tonnes de fous rires.

Et vous ? Vous avez testé ?  Racontez-nous votre histoire ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/1″][subtitle type=”2″]Derniers témoignages[/subtitle][latestblog type=”six” category=”true-stories”][/vc_column][/vc_row]