Diminuer sa consommation de viande : du flexitarisme au végétarisme

Diminuer sa consommation de viande : du flexitarisme au végétarisme


Que ce soit par conviction, par respect envers les animaux, ou par suite des scandales alimentaires, de plus en plus de personnes deviennent flexitariennes. Depuis quelques mois d’ailleurs, le mot « flexitarisme » est entré dans le dictionnaire !

Le flexitarisme, qu’est-ce que c’est ?

Ces végétariens à temps partiel consomment de la viande de temps en temps. Je fais partie de ceux-ci. Il s’agit d’une véritable prise de conscience de façon à manger mieux. Consommer moins de viande mais de meilleure qualité et ce, de temps à autre.

Dans  le cadre d’un mode de vie healthy, il est aisé de davantage végétaliser son alimentation, et de consommer des protéines végétales afin d’avoir un apport protéique suffisant.

Vous aimerez aussi : végétarien, où trouver des protéines ?

Comment diminuer sa consommation de viande ?

Voici quelques exemples de protéines végétales : 

– Steak de soja ou steack végétal fait maison

– Les lentilles vertes ou lentilles corail

– Les haricots rouges

– Les pois chiches

Pour aller plus loin : Le végétarisme ou le végétalisme

Il est facile de bien se nourrir en limitant ou supprimant sa consommation de protéines animales. Les végétariens, eux, consomment tout de même du beurre, du miel, des oeufs ou du lait contrairement aux végétaliens qui ne consomment aucune source animale quelle qu’elle soit.

Dans les recettes, les produits à base de protéines animales se substituent facilement :

– Le beurre se remplace par de la purée d’oléagineux, de la purée de courge.

– Les œufs par de la banane, de la compote de pommes ou encore de la fécule

– Les laits végétaux offrent une large palette de saveurs et il est facile de les réaliser soi-même à l’aide d’un blender puissant (lait d’amande, d’avoine, d’épeautre, etc)

Par ailleurs les céréales et légumineuses combinées entre elles permettent de réaliser de succulents repas en couvrant ses besoins nutritionnels quotidiens. Il est toutefois nécessaire de respecter l’association légumineuses + céréales : les acides aminés qu’ils contiennent étant complémentaires.

Quelques exemples d’associations  qui se font depuis des siècles dans de nombreuses cultures :

– Du riz avec des lentilles

– Des haricots rouges avec du maïs

– De la semoule avec des pois chiches

Vous aimerez aussi : recette de burger végétarien

En mangeant équilibré, en veillant à ses apports en fer et calcium et en contrôlant son apport en vitamine D, on peut être végétarien et au mieux de sa forme ! Végétarien ou flexitarien, une tendance qui semble donc intéresser de plus en plus de personnes.

Ces pratiques alimentaires s’accordent parfaitement avec un mode de vie sain, et une activité physique régulière.

 

Marie Marullaz

Marie Marullaz

Hôtelière en station de montagne, c'est en me documentant sur la santé et le bien-être que je me suis prise de passion pour ce mode de vie. J'ai donc adopté un mode de vie healthy, alliant alimentation saine flexitarienne, activité sportive régulière, respiration en pleine conscience. Notre bien être à tous est une priorité et c'est avec vous que je souhaite le partager.

Tous les articles
Views: (3178)
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ
HEALTHY & CO
Et recevez chaque semaine toutes les nouveautés healthy directement dans votre boite mail !