La Liste de Schindler, Guerre et Paix, Envoyé Spécial sur le burnout en France, Capital sur le marché des antidépresseurs, Les Ch’tis à Miami… Voilà en quelques mots ce que vous évoque un dimanche soir.

Ça fait des années que vous avez en horreur ce fameux moment du week-end, que vous en faites, pire que des cauchemars, des déprimes, de véritables dépressions profondes qui vous mettent dans un état de tristesse mêlée à une anxiété grandissante au fil des heures de la soirée. 5 nouveaux jours se profilent dont ce lundi cruel, ce mardi ignoble qui n’est encore que le début de la semaine, le mercredi injuste qui n’est que la moitié, putain on n’en est qu’à la moitié et vous avez l’impression que ça fait des mois que cette semaine a commencé. Ce jeudi un peu plus jovial car annonciateur du vendredi et donc du dernier jour de la semaine qui accueille le week-end où plaisir, détente, sorties, café, verres, crémaillère, anniversaire, glandouille vont vous animer mais merde sacrebleu de cornegidouille, c’est déjà dimanche après-midi et déjà l’angoisse vous saisit parce que c’est la fin, oui la fin. Votre mec mate le Canal Football Club sur Canal plus, signe annonciateur de la soirée, du glaçant dimanche soir.

Et s’il existait des solutions simples pour changer ça ?

1/ Décalez vos dîners, vos verres au dimanche soir ! Vous passerez un moment agréable à discuter sur les derniers commérages de la bande, à rire des tocs de vos collègues, à polémiquer sur la politique et pas une seconde vous ne penserez à ce maudit soir.

2/ Programmez vos premières dates à ce moment-là ! Après un rendez-vous Tinder par exemple, vous serez soit sur un petit nuage, emportée et amoureuse et vous passerez une fin de soirée agréable et rêveuse ; soit vous passerez ladite fin de soirée à rire avec votre meilleure amie au téléphone en lui contant le rendez-vous catastrophique que vous venez de passer.

3/ Allez vous balader sur tous les comptes Instagram et Pinterest qui présentent des phrases inspirantes, des mantras, des philosophies profondément positives.

4/ Matez un bon film régressif, une comédie bien souriante : Nuit à Seattle, Un dîner de con, Le père Noël est une ordure, Bridget Jones…

5/ Prenez soin de vous ! Mais oui, appliquez-vous un masque, faites-vous une manucure, prenez un bon bain chaud avec bougies et musiques douces. Objectif ? Se détendre et prendre soin de soi !

6/ Pratiquez une activité sportive, pas trop tard dans la journée pour ne pas gêner votre sommeil. Qui dit sport, dit endorphine et donc plaisir et bonne humeur !

7/ Planifiez d’ores et déjà votre prochain week-end : entrainements collectifs, debriefing de filles,  escapade à l’étranger, expos, ciné, spas…

Vous voyez, il existe plein de petites astuces pour détourner votre esprit et le libérer de cette prison déprimante dans laquelle vous vous jetez toutes les fins de semaines. Appliquez cela dès dimanche prochain et partagez vos retours avec nous !

Note pour les chaînes de télé : arrêtez de programmer le dimanche soir des films tels que La Ligne verte, Ghost, Les Petits Mouchoirs, des reportages sur la dépression en France, des documentaires sur la famine, la guerre, la violence… Sinon vous allez devoir investir dans une corde, du cyanure, une kalachnikov, voire le dernier album d’Hélène Ségara.