Cécile est professeur de yoga et praticienne ayurveda. Elle tient aussi le blog le Palais Savant sur lequel elle nous parle de ses passions, ses prises de conscience, ses coups de cœur et autres astuces pour vivre mieux  : en accord avec soi-même et son environnement.

Nous sommes allées à sa rencontre et ce fut… inspirant.

1/ Bonjour Cécile, comment vas-tu en ce moment ?

Bien ! Je me sens mieux dans mon corps et dans ma tête depuis quelques semaines, après une période de surcharge professionnelle. Je crois que ça m’a aidée à creuser la question de : qu’est-ce qui ne fonctionne pas pour moi ? Et même si j’avais peur du changement à venir, à écouter ce que ma voix intérieure me disait. Côté alimentation, j’ai mis en place un régime très riche en fer car ça a toujours été mon point faible, et j’ai laissé cette carence trainer trop longtemps. Côté vie personnelle, j’exprime ma colère désormais (je crie !) et j’équilibre un peu mieux le temps passé à travailler et celui à me nourrir. Bref, je travaille un peu moins mais aussi mieux !

2/ Tu es aujourd’hui professeur de yoga et thérapeute en ayurvéda. Peux-tu nous raconter ce qui t’a poussée à te lancer dans cette voie-là ?

J’étais malade. Physiquement malade (hypothyroïdie, problèmes de digestion, mal au dos, déprime) mais surtout, je n’étais pas bien dans ma peau. J’avais encore plein de choses, plein d’émotions, que je ne m’étais jamais autorisé à exprimer et elles me rendaient malade. Il m’a fallu pas mal de signaux d’urgence pour me rendre compte que je ne pouvais plus vivre comme ça. J’ai commencé par changer mon alimentation, pour guérir. Puis j’ai passé la porte de mon premier cours de yoga et j’ai senti une sensation dingue que je n’avais jamais sentie avant : mon corps, vivant, heureux, en paix. Aujourd’hui je continue à vivre toutes ces émotions, ces hauts, ces bas, la tristesse, la joie, mais j’ai compris qu’elles étaient normales. J’ai l’impression qu’on se lève chaque jour en étant obsédés par le bonheur. Puis la tristesse ou la colère et on veut la changer. On la ravale, on la repousse tout en bas et ça nous rend malades. Il est temps de changer cette image que nous avons de nos émotions ! Et de leur donner de l’espace.

cecile-palais-savant

3/ Pourrais-tu nous  présenter et définir en quelques mots la pratique ayurvédique ? À qui s’adresse cette pratique ?

L’Ayurveda est la science millénaire indienne. C’est la première et la plus vieille des médecines. Pour moi, c’est un art de vivre, qui se met en place au quotidien. Elle s’adresse à tout être humain qui ne vise pas la perfection mais l’équilibre. Et à toutes les personnes curieuses qui veulent comprendre comment fonctionne l’énergie dans notre corps et dans le monde.

L’Ayurveda a plein de branches, en passant par le massage, les herbes, la respiration, l’alimentation. Je me spécialise dans l’alimentation et je partage tout cela sur mon blog www.lepalaissavant.fr. Je fais également des consultations ayurvédiques.

4/ En quoi cette pratique est-elle complémentaire du yoga ?

On dit souvent que le yoga et l’ayurveda sont des sœurs, ou des cousines qui s’entendent bien. Quand j’ai découvert l’ayurveda, je choisissais les aliments selon leur prix (je prenais les moins chers), leur facilité à cuire (je mangeais des steaks hachés ou des choses déjà préparées) et bien sûr, j’étais malade très souvent ! L’alimentation a reconstruit, une brique après l’autre, ma santé. Puis j’ai été bluffée ! Voir les résultats sanguins revenir plein de bons indicateurs après des années de grand n’importe quoi, ne plus avoir des maux de tête… ça donne confiance.

Le yoga s’intéresse à comment nous pensons, nous bougeons, nous vivons, et notre façon de manger est un des piliers qui soutient tout ça. Voilà pourquoi l’ayurveda est complémentaire du yoga. Puis je suis une grande amoureuse de la nourriture.

5/ Que t’apportent ces pratiques au quotidien ?

Des repères concrets et fiables qui me donnent un cadre. Pour me faire du bien. Et à l’intérieur de ce cadre, je suis plus folle, plus libre et sauvage. Mais j’ai besoin de ces repères pour me soutenir et me nourrir.

6/ Quelle est ton mantra préféré ?

Ouhla. Ça dépend de ce que je traverse.

Ces derniers temps, je me suis rendu compte que j’avais besoin de me faire plus confiance. Oser dire ce que je ressens. Oser mettre des limites aux autres, sur ce qu’on peut me faire et ce qu’on ne peut pas me faire. Être aimante et bienveillante, mais sans pour autant me laisser marcher sur les pieds. Et le fait que j’ai eu autant de mal à m’autoriser ça est très lié au manque de valeur que je m’accordais. Je ne veux plus de ça ! Alors ces temps-ci, je pose ma main sur mon cœur et je me dis « J’ai de la valeur ». Jusqu’à ce que mon cœur soit touché par ce que je dis. Et je me rappelle que c’est la vérité. Parce que je l’oublie !

Nous l’oublions tous très souvent.

cap-vert-assise

7/ Un lieu qui t’inspire ?

Le Mexique où je suis née.

L’Inde où j’ai vraiment lâché prise.

Autour d’un thé, avec mes amis. Rien ne me touche plus que de sentir à quel point nous traversons tous les mêmes difficultés. Nous sommes tous parfois perdus. Notre vie est souvent un bordel. Mais un bordel magnifique. Et c’est ça qui me touche.

8/ Tu ne pourrais pas vivre sans…

Pleurer.

Danser !

Et manger avec les doigts 😉

9/ Ta recette healthy fétiche ?

Tacos végétariens !! La recette incontournable est ici !

10/ Ton jus favori ?

J’adorais être une de ces personnes qui fait plein de jus différents, mais je dois vous l’avouer, je fais toujours le même : carotte, concombre, pomme, citron. Et il déchire !

11/ Des projets à venir ?

Il y a des projets professionnels, notamment la sortie de mon DVD « Yoga et Ayurveda » en partenariat avec Yoga Journal France. Ce sera un DVD avec des séquences à faire à la maison, comme « Nourrir son énergie féminine » ou « Bien commencer la journée » et des séquences pour mettre en place l’ayurveda au quotidien.

J’aimerais aussi faire des partenariats avec des associations environnementales pour leur verser une partie des bénéfices de certains cours ou évènements. J’avais fait un stage dans une ONG de reforestation au Mexique et j’étais impressionnée. Le monde a besoin de ça. J’ai envie que mon yoga aille au-delà de mon tapis alors je vais m’investir un peu plus dans le partage.

Personnellement, mon projet est de prendre plus de temps à l’avenir pour moi. Et ça va commencer par le fait de partir cet été pendant une semaine dans une retraite de silence, que j’ai toujours rêvé de faire. Dans le silence, j’ai souvent beaucoup d’émotions et de choses qui remontent à la surface. Et là je me rends compte : oh punaise, je portais tout ça sur mes épaules ?! Mon projet : je veux m’alléger de toutes les peurs, les colères et les rancœurs qui me pèsent encore. Je suis prête à prendre ce temps pour moi.


Où peut-on la retrouver ?

Sur son blog : www.lepalaissavant.fr

Sur son site : www.ceciledohertybigara.com