La confiance en soi n’est pas un don du ciel, elle se travaille et s’acquière petit à petit. De même, le manque de confiance en soi n’est pas une fatalité et si vous vous sentez concernée par le sujet, sachez qu’avec un peu d’entrainement, ce ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir. Voici une méthode simple en 5 étapes pour booster votre confiance en vous et relever tous les défis !

 

1 – Choisissez le domaine de vie par lequel vous allez commencer

Vouloir développer sa confiance en soi, c’est super ! Mais c’est très global comme objectif. Pour y arriver, commencez par déterminer dans quel domaine de vie vous souhaitez la développer. Gagner en confiance en vous vous fera bien sûr évoluer sur l’ensemble des domaines de votre vie, mais par quoi vous allez commencer. Est-ce que c’est au travail ? Dans votre vie de couple ? Avec vos enfants ? Dans le cadre du sport ? Qu’est ce qui est le plus important pour vous actuellement ?

2 – Établissez une situation en particulier

Une fois le domaine de vie choisi, définissez clairement dans quel moment vous avez besoin de plus de confiance en vous. Est-ce que vous souhaitez vous affirmer plus pendant les têtes à têtes hebdo avec votre chef ? Être plus à l’aise lorsque vous animez des réunions avec vos collaborateurs ? Plus vous respectez dans votre vie de couple/amicale et arrêter de dire tout le temps oui à tout et à tout le monde au détriment de vos propres besoins ? Dans quelle situation concrète avez-vous le plus intérêt à développer votre confiance en vous ? Plus vous serez précise, plus vous aurez de chances de réussir.

3 – Choisissez une petite action à faire immédiatement

Déterminez maintenant LA petite action, LE petit pas à faire pour développer votre confiance en vous dans cette situation précisément. Cette action doit être à la limite entre votre zone de confort et votre zone d’inconfort. Ce ne doit pas être un trop grand pas par rapport à ce que vous avez l’habitude de faire mais tout de même challengeant pour vous.

Ce peut être d’oser une fois couper la parole à un collaborateur qui prend trop de place dans une réunion et ne laisse pas les autres s’exprimer, d’arriver à dire à votre voisine de palier très bavarde qu’aujourd’hui vous n’avez pas le temps de l’écouter…  A vous de choisir une action suffisamment importante pour vous mais pas trop compliquée non plus (sinon vous ne la ferez pas), en rapport avec le domaine de vie que vous avez sélectionné pour commencer.

4 – Réalisez cette petite action

Planifiez cette action le plus rapidement possible : maintenant, dans 2h, demain. Au moment de réaliser votre petite action, mettez-vous en énergie positive (souriez, pensez à un excellent moment récemment vécu) puis réalisez l’action et observez ce qu’il se passe.

Si cela a fonctionné, recommencez jusqu’à vous sentir pleinement à l’aise dans cette action pour qu’elle vienne agrandir votre zone de confort. Si pour une raison quelconque, le résultat que vous avez obtenu est différent de ce que vous souhaitiez, changez quelque chose et recommencez ! Si votre collaborateur s’est énervé lorsque vous lui avez coupé la parole, travailler sur votre communication pour y aller plus en douceur la prochaine fois.

5 – Célébrez !

Une fois que vous avez réalisé votre action, une seule chose à faire : célébrez ! Ne vous dites pas « oh mais non, ce n’est pas grand-chose, je ne vais pas célébrer pour si peu » ou « je n’ai pas de raison d’être fier(e) de moi, ce n’est quasiment rien ». Quoi que vous ayez accompli : CE-LE-BREZ ! Faîtes-vous plaisir : accordez-vous une pause dans votre journée de travail, offrez-vous une soirée avec des copines, achetez-vous un petit cadeau en récompense…

En quoi est-ce important de célébrer ? C’est simple, votre système nerveux fonctionne selon 2 notions : recherche de plaisir et évitement de la douleur. En réalisant votre petite action, vous avez été dans l’inconfort et donc dans la « douleur », donc si vous ne vous accordez pas une dose de plaisir derrière, votre système nerveux trouvera encore plus difficile de renouveler l’action que vous avez décidé de faire.

Important

Au final, peu importe que l’action « réussisse » ou non, l’idée n’est pas de faire pour obtenir le résultat mais bien de faire pour développer votre capacité à obtenir le résultat. Si vous ne l’obtenez pas du premier coup, recommencez ! N’oubliez pas que c’est en trébuchant qu’on apprend à marcher vous avez mis en moyenne 2 000 essais avant d’y arriver. Vous êtes capable de tout ce que vous voulez, du moment que vous y allez à VOTRE rythme !

Et vous, quels sont vos trucs et astuces pour booster votre confiance en vous ?