Yoga sur chaise | Healthy & Co

Il y a deux courants concernant le yoga dans l’imaginaire commun :

Il y a ceux qui pensent que l’on reste assis en lotus pendant des heures à méditer, et il y a ceux qui pensent que l’on met nos pieds derrière la tête en faisant des noeuds avec nos bras. Mais il y a un univers entre ces deux extrêmes. Univers rempli par toutes sortes de différentes pratiques du yoga, dont le yoga assis sur une chaise.

En effet pas tout le monde n’a la possibilité de pratiquer debout, que ce soit dû à un problème physique, un manque d’énergie, voir lié à un manque d’espace. Ce n’est pas une raison suffisante pour être privé des bénéfices de cette pratique.

“La chaise devient ici un accessoire, elle devient le tapis de yoga.”

Cette pratique n’est pas réservée comme on peut le penser en premier lieu, aux séniors, mais elle peut également intéresser les personnes assises devant un bureau qui n’ont peut être ni le temps ni la place de faire une pratique plus classique, et qui peuvent donc se détendre et relâcher les tensions tout en étant à leur bureau. Cette pratique est bénéfique pour le corps et l’esprit.

1. Bénéfice pour le corps

Le yoga sur la chaise permet d’effectuer bon nombre de postures classiques, modifiées simplement par le fait que le pratiquant est sur sa chaise, ou parfois debout près d’elle mais s’en sert de support pour les mains, ou les jambes. Imaginez une salutation au soleil A, c’est tout à fait possible en la modifiant légèrement (sans la partie planche- chaturanga) de l’effectuer assis.

De fait cette pratique bénéficie à chaque partie du corps. Elle permet une meilleure circulation sanguine, mais aussi améliore l’équilibre de façon significative, et bien entendu comme pour ceux qui bougent sur leur tapis, cela stimule l’élimination des toxines, améliore la posture et la souplesse du corps. En bougeant les muscles sont plus actifs et leur santé en est ainsi améliorée, de même que celle des os.

Le corps n’est pas le seul à recevoir des avantages du yoga sur chaise.

2. Bénéfice pour l’esprit

Le fait de s’activer pour certaines personnes à mobilité réduite peut leur donner une nouvelle perspective de vie,et  améliorer l’estime de soi. Ne serait ce que le fait de mieux se mouvoir ou d’avoir un meilleur équilibre et de relâcher les tensions, permet une paix intérieur. Comme dans un yoga plus traditionnel, la relation corps, esprit, éventuellement spiritualité est faite, le fait d’apprendre à mieux respirer, tout cela offre des possibilités importantes de mieux être et ose-t-on le formuler, sans doute de meilleure santé.

La chaise serait-elle donc un accessoire de yoga comme un autre? En ce qui me concerne la réponse est oui, définitivement oui!

En pratique, voici 2 postures intéressantes à tester

Bharavadjasana sur chaise

Une torsion classique, qui est très bien pour le dos, cela permet de soulager les douleurs du bas du dos, et est parfaitement praticable par les femmes enceintes.

Pour faire une torsion vers la gauche :

  • S’asseoir de côté, avec le côté gauche du tronc faisant face au dossier
  • Vérifier que les cuisses soient parallèles au sol
  • Inspirer allonger la colonne vertébrale
  • Expirer faire une torsion vers la gauche
  • Bien tenir le dossier
  • À chaque inspiration on allonge un peu plus la colonne et à chaque expiration on twist un peu plus loin
  • Pousser avec la main droite, tirer avec la main gauche
  • Vérifier que les genoux soient bien alignés
  • Relâcher

Pour faire une torsion vers la droite s’asseoir avec le côté droit du tronc faisant face au dossier et procéder de même.

 

Vrikshasana ou la posture de l’arbre avec chaise

 

Une posture d’équilibre qui permet d’améliorer la concentration, la confiance en soi, le sens de l’équilibre, et tonifie le corps.

 

  • Se mettre debout près du dossier de la chaise, les pieds largeur du bassin
  • Poser la main droite sur le dossier
  • Transférer lentement le poids du corps sur le pied droit
  • Stade 1 : mettre la pointe du pied gauche sur le sol et la plante contre la cheville droite en procédant à une rotation extérieure du fémur dans son articulation
  • Stade 2 : mettre le pied à l’intérieur du mollet (cf photo)
  • Stade 3 : mettre le pied à l’intérieur de la cuisse bien en haut (Jamais contre le genou !!!)
  • CHOISIR LE STADE APPROPRIÉ À SON CORPS AU MOMENT DE LA PRATIQUE
  • Bien ancrer les 4 coins du pied dans le sol
  • Allonger le coccyx vers le talon au sol
  • Garder les deux petits os des hanches sur la même ligne
  • Engager les abdos pour ne pas creuser le bas du dos
  • Fixer un point immobile du regard (le drishti) dans lequel on met toute sa concentration
  • Lever lentement le bras gauche
  • Garder un respiration lente et posée.
  • Relâcher

Faire l’autre côté.

 

Photo de couverture : © Yoga With Adriene