L’Âyurveda, médecine traditionnelle indienne, nous aide à nous comprendre, à reconnaître notre nature individuelle unique. Ainsi que les différentes influences de notre environnement. Elle insiste sur la nécessité de mener une existence équilibrée et souligne l’importance de la nutrition et de l’hygiène de vie.

 

Le modèle âyurvédique considère le corps comme intelligent et en quête d’équilibre.

 

Voici les 4 étapes pour une bonne alimentation selon l’Âyurveda.

 

1/ Comprenons notre constitution

Les dosha sont les principes les plus importants dans la pratique ayurvédique.

  • Vata : « Ce qui fait bouger les choses »Vata est la force principale du système nerveux. Il régit notre équilibre sensoriel, mental et moteur. Il nous fournit la faculté d’adaptation et la compréhension. Indispensable aux deux autres, il est le plus subtil et le plus prompt aux déséquilibres.
  • Pitta : « Ce qui digère les choses »Pitta est responsable de toutes les transformations chimiques et métaboliques dans le corps. Il régit notre digestion, notre perception et notre discernement.
  • Kapha : «  Ce qui lie les choses entre elles »Kapha fabrique la masse des tissus du corps, nourrit, fournit l’équilibre émotionnel et promeut les émotions positives comme l’amour, la patience, la compassion et le pardon.

Il existe 7 types de constitutions : Vata, Pitta, Kapha, Vata/Pitta, Vata/Kapha, Pitta/Kapha, Vata/Pitta/Kapha. Notez que l’objectif de définir notre type de constitution n’est pas de nous classifier, mais de comprendre comment notre métabolisme fonctionne.

 

2/ Reconnaissons notre capacité digestive

Nous sommes ce que nous digérons. La notion de feu digestif (Agni) est fondamentale lorsque l’on parle d’alimentation âyurvédique. Nous pouvons manger sainement, si notre système digestif n’a pas la force de métaboliser et d’assimiler les aliments que nous lui donnons, alors nous en tirerons peu de bénéfice. La digestion et l’assimilation des aliments dépendent de la fonction enzymatique, qui nous permet de transformer une chose en une autre.

 

  • Vata à un potentiel de digestion irrégulier. Parfois la digestion se fait normalement et parfois lentement. Nous nous sentons mieux en mangeant 4 à 5 petits repas dans la journée. En déséquilibre cela se traduit par de la constipation, des ballonnements et des gaz ; les symptômes peuvent également être des coliques accompagnées de crampes sans sensation de brûlures. Suivre un régime pacifiant Vata et utiliser des épices apéritives et chauffantes.

 

  • Pitta à un potentiel de digestion fort.La digestion se fait rapidement et régulièrement avec des sensations, de faim et de soif, rythmées (3 à 4 heures pour la faim).
    En cas de déséquilibre, la sensation de faim est quasi constante, la bouche souvent sèche et pâteuse, des sensations de brûlures dans l’estomac peuvent apparaître, et nous allons à la selle 2 fois et plus par jour ; les symptômes peuvent également être des diarrhées sans possibilité de se retenir mais sans crampes ou douleur. Suivre un régime pacifiant Pitta et utiliser la coco sous toutes ses formes.

 

  • Kapha à un potentiel de digestion lent. La digestion se fait avec beaucoup de difficulté quelque soit la quantité de nourriture prise. La salive est souvent excessive, nous nous sentons systématiquement lourd après les repas.
    En cas de déséquilibre, nausées, vomissements et langue chargée sont les symptômes. Suivre un régime pacifiant Kapha et ne pas hésiter à utiliser les poivres et les piments.

 

3/ Respectons notre rythme

Avant même de modifier notre régime alimentaire, changeons cet aspect de nos habitudes :

  • Mangeons quand nous avons faim.
  • Respectons notre estomac et notre corps, ne mangeons plus quand nous n’avons plus faim. La nourriture doit nous servir… pas nous remplir.

 

4/ Mangeons vivant et adapté

Mangeons local et de saison, cela augmente la quantité d’éléments nutritifs, à leur apogée lorsque les aliments sont cueillis à maturité.

  • Vata : Privilégions les céréales,les graines, la famille des noix, les huiles et les épices à chaque repas et uniquement 1 à 2 fois par jours les fruits et les légumes ils ne doivent pas être les aliments phares de nos repas.
  • Pitta : Privilégions les légumes,les fruits, les céréales et les sucres naturels.
  • Kapha : Accompagnons tous nos repas avec des épices, mangeons en peu, surtout le soir, des légumes et des légumineuses. N’oublions pas que notre système digestif est plus lent.

 

 

L’Âyurveda est davantage une manière de vivre sa vie que de la contrôler. Elle confère plus de pouvoir, de maîtrise de soi que de soumission à des règles ou une autorité quelconque.