Âyurveda : comment bien définir son dosha ?

L’Âyurveda, médecine traditionnelle indienne, nous aide à nous comprendre, à reconnaître notre nature individuelle unique. Ainsi que les différentes influences de notre environnement. Les dosha, au nombre de trois, sont les bases de la pratique ayurvédique.

Nous sommes fait de tout ce qui compose l’Univers, notamment des 5 éléments Terre, Eau, Feu, Air et Éther. Nous sommes un microcosme ! 

Notre conception est le moment de la formulation de notre cocktail. Unique, il nous est propre. Beaucoup d’air ou de feu, ici un soupçon de terre et d’eau, une pincée d’éther là… ceci est notre Prakrti. Puis, dès les premiers mois de grossesse, nous sommes sensible à notre environnement qui nous influence de ses propres éléments et modifie ainsi notre recette unique. Cet état, par essence fluctuant, est notre Vikrti.

L’Âyurveda est une science de la vie, elle nous apprend comment, au quotidien, rapprocher notre Vikrti, de notre Prakrti afin d’être dans notre plein potentiel. Équilibrés nous sommes plus résistants au stress, plus concentrés et plus créatifs dans la réalisation de nos vies. Épanouis, nous sommes sereins et trouvons naturellement notre place et entrons dans le Flow.

À lire aussi : 10 bonnes raisons de s’initier au Reiki

Les 4 étapes pour bien comprendre ce que sont les dosha en Âyurveda :

1. Comprenons les attributs de chaque dosha

  • Vata : « Ce qui fait bouger les choses » Vata est la force principale du système nerveux. Il régit notre équilibre sensoriel, mental et moteur. Il nous fournit la faculté d’adaptation et la compréhension. Indispensable aux deux autres, il est le plus subtil et le plus prompt aux déséquilibres. Il est composé d’Air et d’Éther.
  • Pitta : « Ce qui digère les choses » Pitta est responsable de toutes les transformations chimiques et métaboliques dans le corps. Il régit notre digestion, notre perception et notre discernement. Il est composé de Feu et d’Eau
  • Kapha : «  Ce qui lie les choses entre elles » Kapha fabrique la masse des tissus du corps, nourrit, fournit l’équilibre émotionnel et promeut les émotions positives comme l’amour, la patience, la compassion et le pardon. Il est composé de Terre et d’Eau.

2. Reconnaissons que nous sommes tous constitués des trois dosha

L’esprit occidental cherche à catégoriser, est-ce l’un ou l’autre ? Suis-je Vata ou Kapha ? Or, il nous faut plutôt parler de prédominance, quel dosha est le plus présent ? Et de localisation,  quelles fonctions en nous, sont dirigées ou sous l’influence de Vata, Pitta ou Kapha ?

Posez-vous toujours la question comme ceci :  En quoi suis-je Vata ? En quoi suis-je Pitta ? Et en quoi suis-je Kapha ? 

Notez que l’objectif de définir notre type de constitution n’est pas de nous classifier, mais de comprendre comment notre être fonctionne holistiquement.

À lire aussi : Le pouvoir des pierres : comment ça marche ?

3. Apprenons à utiliser les questionnaires

Des milliers, si ce n’est plus, de questionnaires sont disponibles sur Internet. Pour bien les utiliser, regroupez plusieurs d’entre eux, différents, et classez les en 3 parties : 

  • Les questions qui définissent votre physique externe (taille, carnation, yeux, mains etc.) ; 
  • Celles qui sont liées à votre physiologie (faim, digestion, excrétion, langue, mais aussi sommeil, endormissement, réveil) ; 
  • Et enfin celles qui concernent votre psychologie (vos activités, vos humeurs, vos rêves, vos sentiments).

Faites vos comptes dans chaque catégorie et au global.

  • La première catégorie vous donne votre prédominance physique, cela vous indique comment prendre soin de votre corps, comment soignée votre peau et vos cheveux. Quel type de sport privilégié par rapport à votre structure physique, ainsi que les précautions à prendre pour la protéger.
  • La deuxième votre prédominance physiologique, vous permet de comprendre comment fonctionne votre système digestif et donc de connaître votre capacité énergétique. Elle vous indique comment manger, dormir et rythmer votre quotidien.
  • La troisième votre prédominance psychologique, est votre fonctionnement mental et émotionnel, vos humeurs et vos croyances. C’est un bon outil pour comprendre à quel stade émotionnel ou mental nous nous trouvons.

4. Surveillons nos dosha prédominants

Celui ou ceux où vous obtenez le plus de points au global, sont à surveiller car ils sont les plus susceptibles d’être déséquilibrés par les changements de saisons, d’alimentation et/ou de mode de vie.

L’Âyurveda est davantage une manière de vivre sa vie que de la contrôler. Elle confère plus de pouvoir, de maîtrise de soi que de soumission à des règles ou une autorité quelconque.

 

Photo de couverture : © Stocksy