Il n’est jamais trop tard.

Si nous prenons soin de lire les témoignages nombreux des personnes qui travaillent auprès des gens en fin de vie, il est incroyable de noter que les regrets émis par toutes ces personnes sont souvent similaires. Il n’est jamais trop tard pour changer de direction ou de façon de vivre notre vie et ainsi d’éviter le moindre regret à la fin. La vie est courte. Enjoy it ! Il ne faut pas attendre qu’il soit trop tard pour réaliser que nous sommes passés à côté des choses essentielles.

Voici les 9 regrets les plus communs exprimés par les personnes en fin de vie… pour ne plus passer à côté de la nôtre : dès maintenant !

1/ J’aurais aimé être plus présent avec les personnes qui comptaient le plus pour moi

Beaucoup de personnes en fin de vie expriment de la tristesse de ne pas avoir été plus compréhensif, attentionné et présent pour les personnes qui étaient importantes pour eux. Ils auraient souhaité être capable de leur dire « je t’aime » plus souvent.

Prenez le temps de décrocher votre téléphone ou d’écrire une lettre aux personnes qui comptent le plus pour vous et faites-leur savoir. Cela signifiera beaucoup pour eux et ça vous fera du bien à vous aussi !

family

 

2/ J’aurais aimé être une meilleure épouse, mère ou enfant

Souvent, elles regrettent d’avoir pris la famille pour acquis. En phase terminale de maladie par exemple, ce sont les personnes de votre famille qui seront là à vos côtés, à vous soutenir, vous tenir la main et vous accompagner. Même si votre famille n’est pas parfaite, elle sera probablement là si vous en avez besoin. N’oubliez pas de lui exprimer de la gratitude au quotidien pour cela.

 

3/ J’aurais aimé passer moins de temps au travail

La plupart d’entre elles ont consacré de nombreuses heures à leur travail et regrettent de ne pas avoir su profiter davantage de leurs enfants.

Rappelez-vous que vous avez toujours le choix en ce qui concerne votre travail. Choisissez une entreprise qui veille à l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle. Vous pouvez aussi refuser des tâches qui vous imposent de travailler à la maison. Le travail est important certes. Mais il y a bien plus précieux encore.

risque

4/ J’aurais aimé prendre plus de risques

De nombreuses personnes en fin de vie s’aperçoivent que la peur de l’échec les a empêchés de prendre des risques et donc de vivre pleinement selon leurs rêves ou désirs. Nous restons bien souvent beaucoup trop longtemps dans nos zones de confort. La non-prise de risque est certes peu dangereuse et nous rassure mais elle nous empêche aussi de vivre pleinement et ressentir des sensations fortes. Se sentir en vie vaut toutes les prises de risques car vous ne le regretterez pas.

Faites la liste de toutes les expériences que vous aimeriez vivre avant de mourir. Ensuite, réalisez-les et observez donc votre bonheur augmenter au fur et à mesure !

 

5/ J’aurais aimé être plus heureux et avoir mieux profité de la vie

Beaucoup de gens regrettent d’avoir passé autant de temps à s’inquiéter de choses qu’ils ne pouvaient pas contrôler ! Ils n’ont pas réalisé qu’ils pouvaient choisir la joie à la place de l’inquiétude. Tout est une question de choix.

Chaque jour, essayez de passer quelques minutes à faire quelque chose que vous aimez et qui vous apporte de la joie et du plaisir.

 

6/ J’aurais aimé vivre mes rêves

La plupart de nos rêves restent inachevés en fin de vie car nous passons beaucoup trop de temps à faire ce que les autres attendent de nous, ce que la société nous impose : les études qu’il faut faire, le mariage qu’il faut réussir, la promotion qu’il faut décrocher. Est-ce vos rêves ou ceux des autres ? Vous êtes la seule personne à savoir ce qui est réellement bon pour vous. Autorisez-vous à être ouvert à toutes les opportunités, les possibilités que la vie peut vous offrir.

 

7/ J’aurais aimé prendre plus soin de moi

La plupart des personnes malades se disent que si elles avaient mieux mangé, dormi davantage et fait plus attention à leur santé et à leur bien-être, cela ne serait pas arrivé. Elles auraient aimé faire de leur santé une priorité. Et cela, nous avons tous tendance à l’oublier. Le corps est notre véhicule dans la vie, il faut en prendre le plus grand soin. Ce que nous mangeons, la façon dont nous vivons, bougeons : toutes ces choses sont essentielles.

Chaque jour prenez le temps de marcher, faire la sieste ou méditer.

 asso

8/ J’aurais aimé faire plus pour les autres

Très souvent, les personnes en fin de vie regrettent de ne pas avoir donné plus pour les gens qui en avaient besoin. Donner de son temps à une association ou tout simplement à votre vieille voisine qui en a besoin vous apportera beaucoup.

Choisissez une cause qui vous parle et consacrez-y du temps ou de l’argent.

 

9/ J’aurais aimé avoir un travail qui ait du sens pour moi

Sur leur lit de mort, beaucoup de personnes expriment aussi le regret d’être resté si longtemps dans un travail qui ne leur plaisait pas simplement car : il faut bien payer les factures. Elles auraient aimé choisir une activité en phase avec leurs convictions ou leurs passions. Nous passons tellement de temps au travail qu’il est essentiel que celui-ci nous apporte épanouissement et satisfaction. Refusez d’accepter un sort qui ne vous convient pas : vous avez le pouvoir de changer les choses, cela ne tient qu’à vous.

Prenez le temps de faire le point et de voir ce qui vous passionne dans la vie. Cherchez ensuite à vous rapprocher le plus possible de cela.