Il n’est pas toujours facile d’avoir une alimentation équilibrée au quotidien. Il existe toutefois des habitudes faciles à intégrer dans notre vie de tous les jours et qui nous permettent d’y parvenir.

 

1. Oubliez les farines blanches et les céréales raffinées, troquez-les contre des céréales complètes : farines de blé ou seigle complet, pain, riz, pâtes à base de farine intégrale qui sont intéressantes d’un point de vue nutritionnel.

2. Associez des légumes crus ou cuits à chacun de vos plats de céréales, ils donnent de la couleur, sont riches en fibres et nutriments et sont aussi très rassasiants.

3. Variez les sources de matières grasses pour profiter des vertus de chacune : beurre sur les tartines, huile d’olive dans vos poêlées de légumes, d’huile de colza dans la vinaigrette, des amandes ou des noix en collation.

4. Hydratez-vous tout au long de la journée : thé, infusion café léger, eau plate ou pétillante, ayez toujours une bouteille ou une tasse à votre portée.

5. Réduisez votre consommation de sucre notamment de sucres cachés (crèmes desserts, sodas, biscuits) et consommez-les au cours d’un repas pour éviter les fluctuations brutales de la glycémie.

6. Alternez sources de protéines animales et végétales, il ne s’agit pas de devenir végétarien mais de varier pour profiter des bienfaits des protéines végétales : un plat de légumineuses et de céréales deux à trois fois par semaine par exemple.

7. Croquez les fruits plutôt que de les boire : ils seront plus rassasiants et leurs sucres assimilés plus lentement. Préférez les fruits de saison, car ils sont à meilleur prix, à maturité et adaptés à nos besoins du moment.

8. Organisez vos repas à l’avance : ayez toujours au réfrigérateur des aliments de base cuits (riz, pâtes, légumes, œufs durs) conservés dans des boites alimentaires, vous aurez toujours à disposition un plat rapide à réchauffer, pour vous éviter de commander une pizza ou un autre fast-food les soirs de flemme.

9. N’achetez que des produits bruts et cuisinez ! Ils sont moins chers et permettent d’éviter les additifs alimentaires (colorants, conservateurs) le sel et les graisses et sucres ajoutés.

10. Ne confondez pas le bio et l’allégé : tout ce qui est bio n’est pas forcément plus léger, par exemple un biscuit bio au chocolat reste un biscuit riche en sucres et graisses, il est simplement issu d’une agriculture qui utilise des méthodes respectueuses de l’environnement.